Bistrot

Anchor & Hope




Closed Sunday night / Fermé le dimanche soir.
Un très bon bistrot

Dix ans bien sonnés après son ouverture à l’emplacement d’un bistrot sordide des années 70 sur The Cut, artère désormais bien sous tous rapports, le Anchor & Hope n’a rien perdu de sa pertinence. Avec ses murs lie-de-vin, son mobilier déglingué, sa cuisine ouverte, son chef audacieux issu de l’école du St. John (le chef partenaire Jonathan Jones est un protégé de Fergus Henderson) et sa politique « pas de réservations », il reste l’un des meilleurs gastropubs de Londres. Cantine non officielle du Young Vic Theatre situé à quelques pas, il propose des classiques de la cuisine européenne où s’exprime son amour pour les produits britanniques de saison, les abats, le gibier et son plaisir de faire goûter des plats de famille comme l’épaule d’agneau de Swaledale cuite lentement avec des graines de fenouil, tomates, courgettes, féta et menthe. Si le déjeuner du samedi déroge à la règle du « pas de réservations » on patientera les autres jours agréablement au bar en attendant sa table. Côté vins, -les petits producteurs essentiellement européens- sont mis à l’honneur. Selon le prix du breuvage commandé, il vous sera servi dans un simple Duralex ou dans un sophistiqué verre Riedel.

<p>Well over a decade after it first opened on the site of a once grubby 1970s boozer on the now gentrified the Cut, the Anchor &amp; Hope still makes perfect sense. Its combination of claret-clad walls, ramshackle furniture, open kitchen, gutsy school of St. John cooking (chef-partner Jonathan Jones is a Fergus Henderson protégé) and no-reservations policy still see it named as one of London’s leading gastropubs.&nbsp;An unofficial canteen to the Young Vic Theatre, which lies just down the street, the menu combines European classics with a love of seasonal British produce, offal, game and the shared joy of family-style dishes such as slow-cooked shoulder of Swaledale lamb with fennel seeds, tomatoes, courgettes, feta and mint.&nbsp;Sunday lunch is the only time they waive their no-reservations policy, the bar a more pleasant holding pen while waiting for a table. The wine list keeps it Old World and embraces small producers, their glassware running from Duralex to Riedel according to what you spend.</p>

A chacun son guide LEBEY, à chacun ses bonnes adresses


Depuis 1986, le seul et unique guide dédié aux bistrots restaurants et maintenant bars à cocktails, avec, cette année, une sélection de 820 établissements à ne pas manquer.

630 pages 11 x 19,5 cm. 19,90 €

ISBN : 979-1-095153-09-2.

Offrir le guide

C’est la première fois qu’un guide recense les meilleurs bistrots des deux grandes capitales européennes, Paris et Londres, et ce dans les deux langues, en français et en anglais.

Nous avons sélectionné pour vous 200 bistrots ou gastropubs, tous situés au cœur de quartiers qui font la réputation de la vie londonienne ou parisienne.

154 pages. 11x19,5 cm. 7,50 €

ISBN 979-10-95153-08-5.

Offrir le guide