Restaurant

Astrance




Responsable: 
Christophe Rohat
Chef: 
Pascal Barbot
Sommelier: 
Alexandre Ceret

Accueil jusqu'à 21 h
Fermé le samedi, le dimanche et le lundi.
Fermé 1 semaine en août, 1 semaine en novembre et à Noël.
Services proposés : 
Voiturier
Les meilleurs restaurants de la ville

Presque vingt ans après son irruption sur la scène gastronomique parisienne, Pascal Barbot connaît un moment difficile : il a formé tant de chefs, a tellement été imité, que sa cuisine aux accointances japonaises paraît moins révolutionnaire. L’inventeur du menu unique, conçu comme un voyage initiatique à l’intention des fines gueules, est mis en compétition avec d’autres enseignes, qui confondent parfois le client avec un cobaye. Qu’importe : fut-il moins à la mode, le chef suit sa ligne, rigoureuse dans les cuissons, précise dans les accompagnements subtilement assaisonnés, laissant à son équipe de salle la mission de mettre ce qu’il faut de bonne humeur pour ne pas se sentir dans un restaurant-conservatoire. La burrata coupée au scalpel pour envelopper un confit de tomate aux pignons ne vaut pas le détour ? Par bonheur, le riesling allemand recommandé par le sommelier vaut le voyage. Le cabillaud aurait perdu son iode, au contact d’un riz comme un sushi associé à une sauce caramel ? Tout est pardonné quand arrive le plat suivant, un pigeon poêlé, dégageant une puissance deflagratoire décuplée par les cerises au zaatar et les arômes de tabac du pomerol. La rhubarbe enfin, classiquement associée aux dernières fraises, comble l’attente d’une belle tarte allégée de sa pâte. C’est beau, c’est bon et présenté avec tact et passion sous la houlette de Christophe -combien d’établissements peuvent prétendre à une telle régularité ?


Notre repas du : 
18 juillet 2019
Prix : 
105.00 €
pour ce repas avec un demi-verre de riesling mosel 2015, Nonnengarten Fass 29 Clemens Bush et un demi-verre de pomerol 2006, Chateau Bellegrave.

Palet amande, pomme verte et praliné (comme une ostie, pour la communion) - Tarte fine croustillante, crème mayonnaise à la roquette, fleurs de saison (magnifique bouquet miniature) - Jeune mais grillé - Burrata farcie, tomates confites, huile d'olive, basilique (la fraîcheur est là, plus que les saveurs) - Cabillaud caramélisé, beurre blanc sauce soja, riz Koshihikari, accompagnement de carottes et concombre marinés - Pigeon cuit au sautoir, aubergine farcie, piments, crème sésame, cerise farcie au zaatar, jus de cuisson et, dans un mesclun cuisses et foie (un plat qui en vaut dix, pour la maitrise des cuissons et l'équilibre des saveurs, magnifiquement présenté qui plus est) - Sorbet piment, gingembre et citronnelle (coup de fouet traditionnel du chef) - Tarte framboises, fraises, rhubarbe, amandes fraîches, chantilly au jasmin, glace yaourt (faute de dessert chocolat en été, un dessert néanmoins goumand) - Lait de poule au jasmin - Assortiment de fruits frais (hommage final à la nature).


Vin : 
Pain :    Pain de Ten Belles Bread (17-19, rue Breguet).
Café :    Servi avec madeleine au miel de châtaignier.

AUTRES ADRESSES PAS LOIN
Bistro Mavrommátis Passy
Restaurant

Bistro Mavrommátis Passy

Le Bistro de la maison Mavrommatis, pionnier de la bonne cuisine grecque à Paris, se situe au premier étage de la boutique traiteur de l'avenue Paul Doumer.

70, avenue Paul Doumer
75116, Paris

Découvrir le Restaurant


A chacun son guide LEBEY, à chacun ses bonnes adresses


Depuis 1986, le seul et unique guide dédié aux bistrots restaurants et maintenant bars à cocktails, avec, cette année, une sélection de 820 établissements à ne pas manquer.

630 pages 11 x 19,5 cm. 19,90 €

ISBN : 979-1-095153-09-2.

Offrir le guide