Bistrot

Victor



101 bis, rue Lauriston
75016
Paris
Boissière - Trocadéro

Responsable: 
Nicolas Pouget
Chef: 
Sébastien Gonzalez

Accueil jusqu'à 22 h 30.
Fermé le samedi midi et le dimanche.
Ouvert toute l'année.
Un très bon bistrot

Dès que l’on dépasse le bar, par lequel on entre et en face duquel se trouvent des tables hautes « bistrot » idéales pour grignoter une planche de charcuterie de la « Maison Conquet » ou de la petite friture d’Eperlans, on arrive dans la partie restaurant composée de deux espaces  aux atmosphères différentes, l’un côté rue, à l’éclairage naturel le midi,  donné par des larges vitres et plutôt à l’ambiance « déjeuner d’affaire » et l’autre, plutôt familial, avec tables rondes et espacées.

Dans les deux cas, nous sommes plongés  dans un Bistrot qui semble être resté « dans son jus »  depuis son ouverture en 1911, avec son parquet sombre (à l’exception des traces claires laissées par le passage des serveurs) et grinçant, ses lustres, ses grandes banquettes rouges « fatiguées », les nappes et serviettes en tissus, le tout enveloppé par une odeur de cire d’antiquaire.

On pourrait s’attendre à une équipe de serveurs en tenue traditionnelle,  gilet noir, chemise blanche et tablier, serviette sur l'avant-bras, mais pas du tout, l’équipe est décontractée, jeune, avenante et contraste avec l’environnement qui paraît figé dans le temps .

Après vous avoir installé, on vous apporte une corbeille de pain de campagne aux tranches épaisses et encore tièdes, ainsi qu’une petite barquette de beurre ½ sel de chez Beillevaire (Beurre cru à la baratte bois et fleur de sel de Noirmoutier) à température ambiante (et non sortie du réfrigérateur). La chose est rare et mérite d’être complimentée car contrairement à nos voisins Belges chez qui c’est quasi systématique, trop rares ou exceptionnels sont les restaurants non étoilés qui vous témoignent cette attention.

Vous l’avez compris, on se sent vite bien et à l’aise chez Victor.

La cuisine n’est pas en reste puisqu’elle est plutôt composée de plats traditionnels revisités à base de produits frais de saison, très bien travaillés et servis assez généreusement.  

La carte des vins, mise à jour régulièrement au gré des rencontres de vignerons,  offre plus d’une centaine de références et également 16 grands crus au verre.


Notre repas du : 
17 février 2020
Prix : 
65.50 €
pour ce repas avec un verre de Morgon vieilles vignes côte de Py (D.Coquelet) 2017

Carpaccio de St-Jacques au combava, fruits exotiques –  Ris de veau, graines de sarrasin et millefeuilles de panais – Mont Blanc à la crème de marron, meringue et coulis de passion – café.


Vin : 
Pain :    Pain de chez Jean-Luc POUJAURAN
Café :    Accompagné d'un chocolat Jean-Paul Hévin

AUTRES ADRESSES PAS LOIN
116 (Le)
Bistrot

116 (Le)

Un très bon bistrot

Le 116 c'est l'adresse bistronomique du restaurant Pages.

2, rue Auguste Vacquerie
75116, Paris

Découvrir le Bistrot


A chacun son guide LEBEY, à chacun ses bonnes adresses


Depuis 1986, le seul et unique guide dédié aux bistrots, restaurants et maintenant bars à cocktails, avec, cette année, une sélection de 830 établissements à ne pas manquer. Le Guide Lebey, un incontournable pour les amateurs de la gastronomie

700 pages 11 x 19,5 cm. 19,90 €

ISBN : 979-1-0951531-0-8.

Offrir le guide