Bistrot

Élément Terre



32, rue d'Hauteville
75010
Paris
Bonne Nouvelle - Poissonnière

Fermé dimanche et lundi.
Fermeture annuelle non précisée.
Un bon bistrot
Nouveauté

Vous l'avez sans doute remarqué, il y aura bientôt dans la capitale davantage de cavistes, de caves-à-manger ou de bars à vins que de restaurants. L'offre est pléthorique, le conseil y est avisé, et le duo saucisson-verre à vin, nature obligé, de rigueur. Avantage, aucun amphitryon du genre ne viendra vous déloger si vous prenez racine. On remisera par ailleurs le débat qui oppose nature (les vins sains) et culture (les conventionnels) sans intérêt pour ceux dont le palais a été uniquement élevé aux vins « propres » (qui sauvent la planète), avec comme sous-entendu que les autres sont « sales ». Alors pourquoi pas un petit tour chez un tenant de cette success-story, à savoir Elément terre, avec, au tire-bouchon Henri, quinze ans de fonds de cave, et Edip, roi du döner de qualité, qui officie à deux pas. Une affaire modeste, quinze couverts en une pièce cuisine (kitchenette reléguée derrière un petit comptoir), calés entre mur de bouteilles et mur de pierres apparentes. La tentation de l'élémentaire est grande pour ce type de havre, charcuteries ibériques tranchées finement comme il sied, et fromages bien choisis, assurant un avant-propos classique. Seul le pain, une sorte de baguette de campagne ce soir-là, pose problème (on a connu mieux). Mieux-mieux encore, la petite carte de sept « tapassiettes » qui nous tape dans l'œil. Des compositions intéressantes, « produits simples travaillés soigneusement », dixit Henri, et réalisées par un chef d'origine coréenne : très harmonieuse combinaison de lieu jaune ikéjimé au goût puissant, d'oca du Pérou (un tubercule), d'artichaut nain et de mousseline de cerfeuil tubéreux ; souples ravioles (à l'asiatique) de poulet fermier, houmous de pois cassés et pointe de harissa; enfin, heureux édifice de sablés maison encore chauds, prenant en sandwich une compotée de pommes caramélisées, le tout coiffé d'une ricotta parfumée à la bergamote. Jamais violentes, les saveurs ne vont pas heurter alors les associations avec les vins. Ici, ils sont à 90% nature, une petite niche étant réservée aux bio-dynamiques que le caviste juge d'une grande pureté, et on les choisit directement en « rayonnage » (droit de bouchon de 8 euros) grâce aux lumières d'Henri. Mais au verre, c'est l'entonnoir dans les choix : un seul blanc, un seul rouge et rien à faire pour débloquer la situation. Le débit de ces vins au verre étant réduit par rapport à la demande en bouteilles, il n'est pas question d'entamer une autre bouteille, car toute canon ouvert non protégé par du soufre, est oxydé le lendemain. C'est frustrant. Gilles Dupuis


Notre repas du : 
13 décembre 2023
Prix : 
59.00 €
Pour ce repas avec 3 verres de vin.

Lieu jaune ikejimé, oca du Pérou, mousseline de cerfeuil tubéreux - Ravioles de poulet fermier, houmous de pois cassés et harissa doux - Sablé, compote de pommes caramélisées, ricotta, bergamote, amandes. 


Vin :    150 références au jugé. Au verre, la cuvée « Remettons la France au goulot », un melon de bourgogne (cépage du muscadet) est d'une belle ampleur ; « l'Apache » languedocien de Moreno (grenache, syrah et cinsault) plus commun et, avec le dessert, le maury
Fromage :    Taka et Vermo (61 bis, rue du Faubourg Saint-Denis)

AUTRES ADRESSES PAS LOIN
Lolo Bistrot
Bistrot

Lolo Bistrot

Un très bon bistrot
♥︎

Lolo (Loïc Minel) a décidé de prendre ses aises. Bien lui en a pris.

53, rue du Faubourg Poissonnière
75009, Paris

Découvrir le Bistrot

Mâche
Bistrot

Mâche

Un très bon bistrot
♥︎

Vingt six ans, un métier appris auprès de chefs formateurs comme Pascal Barbot à l'Astrance ou Geoffroy Maillard à la Table d'Eugène, une bonne quarantaine de pays depuis

61, rue de Chabrol
75010, Paris

Découvrir le Bistrot

Richer (Le)
Bistrot

Richer (Le)

Un très bon bistrot

Le jour où Charles Compagnon, patron également du 52 Faubourg Saint-Denis, donnera des directives à son personnel pour mettre fin à ses marottes imbéciles, à savoir ne pas changer les couverts entr

2, rue Richer
75009, Paris

Découvrir le Bistrot

Eels
Bistrot

Eels

Un très bon bistrot

Les places sont chères au déjeuner dans cette table du faubourg,  ample, logée dans de hauts volumes contemporains (et le niveau sonore élevé qui en découle) traités de sobre manière, blanc, pierre

27, rue d'Hauteville
75010, Paris

Découvrir le Bistrot

Bistrot Kinzo
Bistrot

Bistrot Kinzo

Un très bon bistrot
♥︎

On le sait, la diaspora des chefs japonais est désormais solidement ancrée dans le paysage culinaire parisien. Mais Edouard Uchiyama, patron de ce bistrot, est un échappé du peloton.

13, rue Rougemont
75009, Paris

Découvrir le Bistrot

Kémia
Bistrot

Kémia

Un très bon bistrot
♥︎

Le carrelage mural de la cuisine ouverte donne le ton à ce bistrot qui a remplacé un japonais en juillet dernier : multicolore, chaleureux et enjoué.

1, rue Bergère
75009, Paris

Découvrir le Bistrot