Bistrot

Bouillon République



39, boulevard du Temple
75003
Paris
République

Ouvert tous les jours.
Fermeture annuelle non précisée.
Un bon bistrot
Nouveauté

Le Bouillon, on croyait le genre éteint, mais c'est comme le pat'd'ef', la mode fait du neuf avec du vieux. Dans les années 1900, on en comptait 250 dans la capitale, proposant avant tout le basique bœuf+bouillon (parfois patibulaire car recyclé à partir des invendus de restaurants) délivré à tarif modeste pour une population parisienne industrieuse et peu argentée. La roue du temps les a emportés, malgré des tentatives à l'esprit quasi identique (Batifof dans années 90) et Chartier dernier îlot de résistance du genre ; et le bouillon a pris la tasse. Désormais il y a du revival dans l'air, avec Chartier Montparnasse, Julien (qui, ironie de l'époque, revient à sa vocation première, celle d'un bouillon...) et les frères Moussié qui doublent leur mise après le succès de leur Bouillon Pigalle, en reprenant la Brasserie Jenny. Un temple alsacien, qui s'ennuyait ferme depuis quelques années (bousculé aussi par les multiples manifestations <républicaines> de proximité), alors qu'elle ralliait autrefois les aficionados de la choucroute et du plateau de fruits de mer, en particulier le dimanche. On leur pardonnera, presque, d'avoir vendu aux enchères les marqueteries de Spindler et refourgué la pittoresque sculpture d'une alsacienne de pied en cap, car ils n'ont pas trop touché à l'esprit des lieux. Soit 450 couverts, dont de grands salons à l'étage pour les groupes, et une salle s'étirant en longueur, avec banquette de rouge cramoisi, poutres maîtresses, panneaux régionalistes ouvragés et grands miroirs en fond qui doublent l'espace. Comme on ne change pas une formule qui gagne, les deux frérots ont dupliqué à peu près la carte de Pigalle. Du <Comme à maison>, ou presque, puisqu'il est admis qu'les Parisiens n'y cuisinent plus: potage bouillon vermicelles, os à moëlle, poireaux vinaigrette, œuf dur mayo, huîtres à un euro l'unité, choucroute traditionnelle hommage à Jenny, haddock poché à l'anglaise, cuisse de poulet sauce poulette, boeuf bourguignon-lardons-coquillettes, steack au poivre, riz au lait caramel au beurre salé, île flottante... arborent parfums et saveurs gaulliennes. Pas de résa (prenez la queue comme tout le monde), service rapide (faut qu'ca tourne) assuré par un jeune perso affable à la tenue dégenrée (noire, avec gilet, cravetouze et chemise-chemisier blanc), produits corrects, assiettes à l'esthétique parfois discutable, et petites frites maison à peine cramoisies et carrément irrésistibles. Franchement, si vous avez un poil dans la main un dimanche ou autre, ce bouillon s'impose.

 


Notre repas du : 
25 octobre 2021
Prix : 
21.90 €
pour ce repas avec une bière pression Sylver et 20 cl de ventoux rouge.

Œuf dur mayonnaise - Bœuf bourguignon-lardons et frites maison avec changement de garniture gratos - Profiterole géante au chocolat et glace au lait frais. 


Vin :    tous sont proposées <A verse>, de 20 cl au jeroboam, de la Perrier au côtes-du-rhône. Il n'est pas certain qu'il faille sacrifier à Bacchus, excepté pour le saumur rouge biodynamique château Fouquet à 27,80 euros la bouteille.
Pain :    Poujauran, excellent of course
Fromage :    Munster, saint-nectaire, cantal, sans origine

AUTRES ADRESSES PAS LOIN
Auberge Pyrénées Cévennes
Bistrot

Auberge Pyrénées Cévennes

Un des meilleurs bistrots de la ville

Elle nous enterrera tous… L’auberge peut changer de proprio ou de chef, elle ne sort pas de sa capsule temporelle: entoilage à grosses fleurs, poutres, collections de casseroles en cuivre et de pla

106, rue de la Folie-Méricourt
75011, Paris

Découvrir le Bistrot

Verre Volé (Le)
Bistrot

Verre Volé (Le)

Un très bon bistrot

À la souche de l’arbre généalogique des caves à manger, avec un fond d’un bon millier de vins « nature » tournant sur la carte et une sélection réduite de vins au verre à prix doux (6,50€).

67, rue de Lancry
75010, Paris

Découvrir le Bistrot

Astier
Bistrot

Astier

Un très bon bistrot

Ce bon bistrot s'est tellement installé dans le paysage gourmand qu'il en deviendrait presque une institution de la République - en tout cas du quartier de la République.

44, rue Jean-Pierre Timbaud
75011, Paris

Découvrir le Bistrot

Sur Mer (Le)
Bistrot

Sur Mer (Le)

Un bon bistrot

Carrelage au sol et sur le murs, une vingtaine de places au bar et sur les deux tables d’hôtes, quelques places encore sur le trottoir.

53, rue de Lancry
75010, Paris

Découvrir le Bistrot

Siamsa
Bistrot

Siamsa

Un bon bistrot

On aimait cette adresse et ses chefs japonais à la cuisine de haut vol et à prix modéré quand ce Siamsa s'appelait encore le Blue Valentine.

13, rue de la Pierre Levée
75011, Paris

Découvrir le Bistrot

Carreau (Le)
Bistrot

Carreau (Le)

Un bon bistrot

Un vieux rade remis sur pied avec élégance (carrelage mosaïque, mobilier de bois, banquettes moelleuses, très beau bar ventru). La carte, classique, ne cache pas son goût pour la viande (excellent

5, rue de la Corderie
75003, Paris

Découvrir le Bistrot